Drapeau anglais branché-rock

 

Drapeau français Branché-rock   VS

Un match déloyal !

 

Parfois le choix de chanter en anglais ou en français se fait naturellement, sans se poser de questions. Mais d’autres fois, le sujet peut aboutir à des débats très animés. Il n’y a pas forcément de réponse exacte, je propose ici uniquement des pistes de réflexions afin de poser le pour et le contre de chacune de ces 2 langues.

Si toutefois vous optez pour une autre langue, genre espagnol, vos raisons sont plutôt d’ordre sentimentales, vos messages n’auront pas la même portée et votre public ne sera pas le même non plus.

Pour rendre le sujet plus ludique, je vous propose un petit duel catégorie par catégorie : à chaque victoire, j’attribuerai 1 point au vainqueur. A la fin du match, on fera les comptes (attention, les dés sont peut-être pipés… il doit y avoir des dessous de table) !

 

Votre objectif est une conquête géographique

Si vous optez pour une carrière nationale, préférez le chant en français bien que la tendance s’inverse depuis plusieurs années à l’instar du groupe Shaka Ponk. Souvenez-vous tout de même de ces groupes mythiques : Téléphone, Noir Désir, Louise Attaque ou Kyo… Et si s’était vous le prochain de la liste !

Si par contre vous avez la folie des grandeurs et que vous convoitez une carrière internationale, misez sur l’anglais même si le français peut s’exporter de temps en temps. Les chances de réussites sont tout de même plus réduites.

Les chansons mixtes peuvent constituer une alternative intéressante et plaire autant au public français qu’étranger.

Pour moi, léger avantage pour la France :

Français 1 – Anglais 0

 

Vous cherchez la simplicité

On pourrait croire que chanter dans sa langue natale est bien plus facile, mais le français est bien connu pour sa complexité : des mots utilisés à mauvais escients ou une grammaire approximative risquent de réduire à néant tous vos efforts. J’ai toujours en tête la chanson « Garde-moi » interprétée par Steeve ESTATOF. Bien que j’aime cette chanson, je me focalise toujours sur un « le » (pour le mur) qui pour moi aurait dû être un « la » (de la peau).

A contrario, on pourrait s’imaginer que la langue de Shakespeare demande une grande maîtrise. En fait, vous pouvez cumulez les erreurs de formulation, peu de gens s’en soucieront.

Rendons-nous à l’évidence : Français 0 – Anglais 1

 

 

Vous avez toujours été nul à l’école 

Là, il y a une petite nuance avec la catégorie précédente : vous êtes nul en français et vous avez un accent anglais à la Omar SY ou Jean DUJARDIN et j’en passe… Finalement, vous pouvez toujours vous essayer au style Négrabouch’beat (« c’est toi que je t’aime » des Inconnus).

Et on reprend la tête : Français 1 – Anglais 0

 

Vous êtes un groupe intègre

Vous êtes français, vous êtes chauvins, alors vous chantez en français, tout bêtement ! Ici, l’anglais ne peut que s’incliner. Yes !

Comment gagner un point facilement : Français 1 – Anglais 0

 

Vous voulez faire passer un message

Nos ondes radio sont inondées de chansons anglaises / américaines, ce n’est pas pour autant qu’on écoute et comprend les paroles. On ne fait qu’apprécier une sonorité globale qui peut ou non laisser transparaître des émotions. En revanche, lorsque le chant est en français, on a tendance à se focaliser sur les paroles et l’accompagnement musical devient secondaire. L’impact des mots aura une importance capitale. Le grand + du français dans cet exercice, c’est qu’un groupe qui réussit à combiner mélodie parfaite et à transmettre ses émotions deviendra le King.

Attention, l’écart se creuse : Français 1 – Anglais 0

 

Le chanteur est une vraie casserole 

Dans ce cas, il faut qu’il arrête : même l’anglais ne le sauvera pas.

Match nul : Français 0 – Anglais 0

 

Le chant est inaudible 

Parfois, on a beau tendre l’oreille aussi fort que l’on puisse, on se demande dans quelle langue chante le groupe et pourtant, c’est en français. Le cas se présente plus souvent lors des concerts où le son couvre totalement la voix. C’est aussi le cas lorsque le chanteur mange ses mots, marmonne, fait du « Jean-Charles APEUPRES » (de Kad MERAD) ou encore du chant guttural (petite explication en vidéo sur Metalliquoi ?). Dans ce cas, tant qu’à rien y comprendre, vaut mieux de l’anglais et pourquoi pas s’initier au grand n’importe quoi comme les BRATISLA BOYS.

Aller, on leur concède un point : Français 0 – Anglais 1

 

Vous privilégiez la mélodie

Un des avantages certains de l’anglais, c’est que les terminaisons des mots permettent d’obtenir de plus jolies rimes. L’auditeur se laisse guider par l’harmonie et n’a pas besoin de réfléchir. En français, il faut moduler les phrases dans tous les sens pour obtenir un résultat pas toujours à la hauteur du travail effectué.

Malheureusement, sur ce coup on s’incline : Français 0 – Anglais 1

 

 

Vous n’êtes pas d’accord au sein du group

C’est problématique, pour y remédier vous pouvez alterner chanson française et chanson anglaise (que je ne conseil pas, votre public risque de ne plus s’y retrouver) ou faire un mixte des 2 dans un même titre (plutôt complets français, refrain anglais, çà sonne mieux).

Egalité parfaite : français 1 – anglais 1

 

Le GONG final a retenti : suspense, qui sera le grand vainqueur de ce duel sans merci :

And the winner is : Le français avec 5 points contre 4 pour l’anglais. Quelle surprise !!! 

Et vous, quel est votre avis ? Répondez au sondage et laissez votre commentaire ci-dessous. Merci

Et plus d’infos Rock en « aimant » la page Facebook de Branché-Rock.

Publicités